Vous êtes ici : Conseils sur les voitures et l'assurance > Le guide de l'Assurance Auto > Comment fonctionne le bonus-malus de l'assurance auto ? Tout comprendre !

Comment fonctionne le bonus-malus de l'assurance auto ? Tout comprendre !

Comment fonctionne le bonus-malus de l'assurance auto ? Tout comprendre !

Au moment de calculer le prix de la prime de votre assurance automobile, l’assureur ne prend pas uniquement en compte votre profil, le modèle de voiture, sa puissance ou l’usage que vous comptez en faire. Il existe un critère très important considéré par la compagnie qui est appelé Coefficient Réduction Majoration (CRM) communément connu sous le nom de bonus-malus. Comment fonctionne ce système ? Comment est-il calculé ?

Bonus-malus : définition et fonctionnement

Dans l’optique de favoriser une conduite responsable sur les routes, les compagnies d’assurance ont instauré le système de Coefficient Réduction Majoration dans les contrats. Il s’agit d’un système qui permet de déterminer le coût de vos primes d’assurance automobile sur la base de votre bonne ou mauvaise conduite. Ce baromètre annuel retraçant votre comportement de conducteur joue à votre avantage ou se retourne contre vous en fonction des accidents et sinistres dont vous êtes responsable sur l’année.

En clair, une réduction ou une majoration de votre assurance sera appliquée selon votre comportement et cela, à chaque échéance. L’assureur va se baser sur l’historique de conduite des 12 derniers mois avant l’anniversaire du contrat avec un décalage de deux mois. Par exemple, si l’assurance expire le 31 mars 2020, les accidents déclarés entre le 31 janvier 2018 et 31 janvier 2020 seront pris en compte.

Point important à retenir : ce ne sont pas tous les sinistres qui font l’objet d’un bonus-malus. Les vols ou incendies n’entrent pas dans l’historique du CRM. Il en est de même pour les bris de glace ou les accidents de stationnement sous réserve que vous vous fussiez garé dans les règles. Tant que votre responsabilité n’est pas engagée, aucune pénalité ne s’applique.

Pour conscientiser et mieux responsabiliser les conducteurs, certains assureurs se montrent même flexibles. Sans accident déclaré sur trois ans, ils ne calculent pas le malus du premier accident responsable.

Autre chose : certains véhicules ne sont pas concernés par le système du CRM. C’est le cas des véhicules d’intérêt général (camions de pompiers, ambulances, voitures de police), des engins de travaux publics, des véhicules agricoles ou de certains véhicules de collection. Les deux roues de moins de 125 cm3 ne sont également pas impactées.

Mode de calcul du bonus-malus de l'assurance auto

Si vous n’avez pas pris d’assurance depuis deux ans ou que vous n’en avez jamais été titulaire, votre CRM démarre à 1. Chaque année, une baisse de 5% est appliquée sans accident responsable. Ainsi, à l’année 2, le coefficient descend à 0,95, modifiant le coût de la cotisation à 475 euros si au moment de souscrire, il était de 500 euros. À l’année 3, le CRM régresse à 0,90 et la prime sera de 450 euros et ainsi de suite. Le bonus maximal est de 50%. Un historique exempt de tout accident au moins pendant 13 ans est nécessaire pour atteindre ce seuil.

A contrario, c’est-à-dire si vous êtes à l’origine de sinistres, une augmentation de 12,5% de votre CRM est effectuée si vous êtes partiellement responsable et 25% si vous en êtes entièrement responsable. Au cas où l’accident n’est pas trop grave et ne relève que d’une portière rayée ou d’un rétroviseur cassé, il est conseillé de passer un accord à l’amiable avec les tiers plutôt que de déclarer à l’assurance pour éviter que l’accrochage soit inscrit sur votre historique.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers