Assurance Auto : comparez les meilleures offres !

Le monde des assurances auto est souvent difficile à appréhender pour les néophytes, et plus particulièrement pour les jeunes conducteurs qui doivent souscrire un contrat pour la première fois. Comment ça marche, quelles sont les différentes formules d'assurance, comment payer moins cher, quelles sont les nouvelles offres d'assurance, ce sont autant d'interrogations que nous essayerons de décortiquer.

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

L'assurance auto au tiers

L'assurance au tiers est la formule minimale légale pour pouvoir se mettre au volant de sa voiture et rouler. Cette formule ne couvre que votre responsabilité civile, c'est-à-dire les dommages et les blessures que vous êtes susceptibles de provoquer chez un tiers à l'occasion de la conduite de votre véhicule. A cet effet, seuls les dommages que vous avez provoqués seront ainsi pris en charge par votre assureur, mais pas vos propres dégâts ni blessures.

L'assurance au tiers convient parfaitement pour les petits budgets, mais il faut bien garder à l'esprit que vous n'obtiendrez quasiment jamais aucune indemnisation pour effectuer des travaux de réparation sur votre véhicule, en cas d'accident où votre responsabilité est engagée. Bien entendu, si vous êtes la victime de l'accident et que de fait votre responsabilité n'est pas engagée, vous serez normalement pris en charge par l'assureur de la partie adverse, responsable du sinistre.

L'assurance auto au tiers étendu

L'assurance au tiers étendu vous propose la responsabilité civile minimale, avec la possibilité d'étendre la couverture. Selon la valeur de votre véhicule, la formule au tiers étendu est susceptible de vous intéresser, car elle propose des "options" supplémentaires en termes de couvertures. Concrètement, vous pouvez opter par exemple pour les garanties vol, bris de glace ou encore incendie. Si des accidents du type souscrit venaient à arriver, les frais seront pris en charge par votre assureur. L'assurance au tiers étendu se situe à mi-chemin entre le tiers classique et l'assurance tout risque.

L'assurance auto tout risque

L'assurance tout risque présente un haut niveau de protection et de garanties du souscripteur et de son véhicule. La majorité des sinistres seront pris en charge par votre assureur. Accidents, vols, incendies, vandalisme ou tout autre dommage potentiel seront couverts. Un véhicule neuf sera quasi automatiquement inscrit sous le régime de l'assurance tout risque. Il appartient au souscripteur d'évaluer la valeur de son véhicule et en fonction de cette valeur, en déduire s'il y a besoin ou non de souscrire à une assurance tout risque. Le coût de l'assurance tout risque est bien entendu plus élevé que celui d'une assurance au tiers, car la valeur du bien à assurer est en général beaucoup plus élevée. Néanmoins, c'est la meilleure option pour rouler en toute sérénité.

La prime, la surprime jeune conducteur, la franchise d'une assurance auto

Pour un même véhicule, le montant de la cotisation (la prime) au même contrat d'assurance ne sera jamais identique d'un conducteur à un autre. Ce montant dépend d'un certain nombre de variables, comme le lieu d'habitation, le nombre d'années où vous avez déjà été couvert par une assurance auto ou encore les accidents dont vous êtes responsables. En fonction de tous ces éléments, un logiciel calculera automatiquement le montant de votre prime. On peut en déduire que plus cette prime est élevée, et plus vous êtes considéré comme "à risque" par votre assureur. Le cas des jeunes conducteurs est encore plus flagrant, car n'ayant jamais été couvert jusqu'ici, les assureurs considèrent qu'ils sont "extrêmement à risque", c'est-à-dire susceptibles de provoquer un accident dans l'année de souscription au contrat. Ces jeunes conducteurs se voient ainsi affligés non pas d'une prime, mais carrément d'une "surprime".

Il existe différentes astuces pour les jeunes conducteurs pour limiter le montant de la surprime. La conduite accompagnée sera toujours considérée d'un oeil bienveillant par les assureurs, car synonyme d'un peu plus d'expérience au volant pour les plus jeunes. Il existe une autre astuce qui consiste simplement à demander aux parents de vous inscrire en tant que deuxième conducteur sur le véhicule familial, ce qui permettra très rapidement d'obtenir un bon coefficient de bonus/malus, qui permettra ainsi de réduire très sensiblement le montant de la prime d'assurance quand le jeune assuré souscrira en son nom propre.

La franchise est un vocable qui n'est pas spécifique au monde de l'assurance automobile, mais au monde des assurances en général. Elle correspond à un montant forfaitaire "à votre charge" sur un cas de sinistre convenu et précisé dans chaque contrat d'assurance. L'assureur considère en quelque sorte que sur certains types de sinistres, le conducteur responsable et l'assureur doivent être "coresponsable", c'est-à-dire que les deux parties doivent contribuer ensemble à faire face au sinistre. À noter que le terme de franchise dans le monde des assurances n'est pas seulement de nature financière, elle peut recouvrir d'autres significations.

Le forfait kilométrique annuel et l'assurance à l'usage

Pour les conducteurs qui ne roulent pas beaucoup à l'année, certains assureurs proposent le forfait kilométrique annuel, en général de l'ordre 8000 kms, qui permettra de réduire très sensiblement le montant de la cotisation.

Jamais en reste pour trouver de nouvelles formules de souscription, certains assureurs nous proposent également depuis quelque temps l'assurance à l'usage. Grâce à l'utilisation des nouvelles technologies, vous êtes facturé au nombre de jours où vous avez effectivement utilisé votre véhicule dans le mois. Comme le forfait kilométrique annuel, l'assurance à l'usage peut être une option intéressante pour ceux qui utilisent occasionnellement leur véhicule, ou encore pour le cas d'un deuxième véhicule.

Comment choisir la meilleure assurance automobile ?

Dans la jungle des offres disponibles, il est souvent compliqué de s'y retrouver. Le critère prix est certes important, mais il est important de bien lire en détail son contrat d'assurance pour bien comprendre quelles sont les garanties et la couverture proposées par l'assureur. Avant de signer, et même si vous disposez d'un délai de rétractation, il convient d'être pleinement en connaissance de cause de tous les détails et des subtilités du contrat avant de souscrire. Le plafond des indemnisations ou encore la nature et le montant des franchises sont autant d’éléments à considérer et qui peuvent considérablement varier d'une compagnie à une autre.

Par ailleurs, si traditionnellement le marché des assureurs était tenu par un petit nombre d'acteurs, de nos jours le marché a complètement explosé, et même les banques par exemple peuvent aujourd'hui vous proposer des services d'assurance. Néanmoins, il est conseillé de souscrire auprès d'une compagnie d'assurance dont c'est le métier premier, ce sont des experts dans leur domaine et leurs tarifs sont plutôt compétitifs. Par ailleurs, les comparateurs d'assurance sont aujourd'hui légion sur internet, n'hésitez pas à remplir les formulaires de devis en ligne pour avoir les premières estimations pour votre assurance auto.

Une autre astuce, souvent méconnue, pour réduire le montant de votre cotisation, consiste simplement à négocier avec votre assureur. La marge de manoeuvre est réduite, mais il ne vous coûtera rien de négocier une réduction de vos cotisations en contrepartie par exemple d'une revue à la hausse de certaines franchises.

Dernier point à savoir : le coefficient de bonus-malus, nous l'avons vue, est un paramètre important dans le calcul et la réactualisation de votre prime annuelle. Il convient donc d'éviter au maximum les accidents responsables pour que votre coefficient puisse se bonifier année après année. En ce sens, il peut être pertinent, surtout pour un jeune conducteur assuré au tiers, de ne pas déclarer auprès de son assureur les petits "bobos" que vous avez subis sur votre véhicule sans tiers responsable identifié, et, en lieu et place, de procéder vous-même à la réparation ou au remplacement de l'élément défectueux : un rétroviseur cassé par exemple.

Bien entendu, en cas d'accident impliquant un tiers, que vous en soyez responsable ou non, la Loi vous oblige à déclarer systématiquement le sinistre. Si votre responsabilité est engagée, votre prochaine prime d'assurance sera malheureusement revue à la hausse, à hauteur de 25% si vous êtes entièrement responsable, 12,5% en cas de responsabilité partagée.

La Loi Hamon: changer facilement d'assurance auto !

Dernier point important à connaître sur les assurances, la Loi de consommation dite Hamon qui vous permet depuis 2014 de changer facilement d'assureur à n'importe quel moment, à l'issue d'un engagement d'un an minimum. La procédure est très simplifiée, il vous suffit de demander un relevé d'information à votre ancien assureur, de communiquer ce document à votre nouvel assureur et c'est ce dernier qui se chargera d'effectuer toutes les démarches de résiliation à votre place. N'hésitez pas à utiliser cette facilité si vous dénichez une meilleure offre d'assurance chez la concurrence.

Par ailleurs, la procédure a été conçue de telle sorte qu'il n'y aura jamais d'interruption dans la couverture de votre assurance, votre nouvel assureur prenant immédiatement le relais à la date que vous souhaitez. Votre ancien assureur aura également l'obligation de vous rembourser automatiquement, dans un délai d'un mois après la date de résiliation, la partie de votre ancienne prime qui n'aura pas été utilisée. À noter que la Loi Hamon ne s'applique pas seulement aux assurances automobile, mais également à toutes les formes d'assurance dites obligatoires : contrat d'habitation ou encore assurance emprunt, dans le cadre d'un prêt.

Les derniers dossiers d'Assurément Auto