Vous êtes ici : Conseils sur les voitures et l'assurance > Le guide de l'Assurance Auto > Changer d'assurance auto : dans quel ordre procéder ?

Changer d'assurance auto : dans quel ordre procéder ?

Changer d'assurance auto : dans quel ordre procéder ?

Bénéficier d’une meilleure couverture, accéder à des tarifs plus avantageux, profiter d’un service de meilleure qualité… il existe tant de raisons qui poussent un automobiliste à vouloir changer d’assurance auto. Pour entamer une telle démarche, il est important de respecter un certain nombre d’étapes que nous décrivons ci-après.

Pourquoi changer d’assurance auto ?

Le cadre règlementaire de l’assurance auto a énormément évolué ces dernières années et a été modifié en faveur des consommateurs. Désormais, ces derniers ont le droit de résilier leur contrat après un an grâce à la loi Hamon entrée en vigueur à partir de 2015. Ayant pour objectif d’aider les assurés à payer moins cher leur contrat et à impulser la concurrence sur le marché des assurances, cette règlementation offre une myriade d’autres avantages : pas de pénalités ni de frais à payer, annulation de la tacite reconduction, aucune obligation de justifier la résiliation. La question qui se pose maintenant : avant un an de contrat, est-il alors impossible de rompre une assurance auto ?

La vérité est que cette démarche reste faisable sous certaines conditions. En effet, la loi autorise une résiliation avant échéance en cas de modification de risque. Suite à une réduction du risque, l’assuré peut demander l’arrêt de son contrat si l’assureur refuse de baisser les primes. En cas d’augmentation de la prime sans raison valable, une résiliation reste aussi possible. Idem si l’assuré vit un changement de situation matrimoniale et professionnelle, s’il a vendu la voiture ou après la perte de celle-ci.

Récupérer le relevé d’information

Le relevé d’information représente un document légal indiquant l’historique de l’assuré dans sa vie de conducteur. Il fait état de tous les sinistres provoqués ou non par l’automobiliste ces cinq dernières années, récapitule son profil de souscripteur et apporte tous les détails concernant l’assurance auto. Plus spécifiquement, le relevé d’information doit détailler la date de souscription à l’assurance auto, les conducteurs désignés, les particularités du véhicule notamment son numéro d’immatriculation, les informations du permis de conduire et le coefficient bonus/malus. Ce document est indispensable pour changer d’assurance auto, car il va aider le nouvel assureur à évaluer le profil du client et à déterminer le prix de son contrat.

Faire une simulation en ligne

La prochaine étape consiste à effectuer une simulation en ligne afin de trouver le contrat qui correspond davantage aux besoins de l’automobiliste. Au moment d’étudier les différentes propositions des assureurs, il est important de ne pas se focaliser exclusivement sur le tarif. Il est également indispensable de souscrire à la bonne formule c’est-à-dire l’assurance au tiers, l’assurance au tiers plus ou l’assurance tous risques. Vérifier les garanties proposées constitue une autre priorité. En matière d’assurance auto, seule la garantie de responsabilité civile est obligatoire. Or, elle ne sert qu’à indemniser les tiers sur les dommages causés à leur égard. L’automobiliste responsable n’est donc pas protégé. D’où l’intérêt de souscrire à une garantie personnelle du conducteur. Il est en même temps conseillé d’avoir une garantie vol, incendie, bris de glace, catastrophe naturelle, dommage tous accidents, dommage collision, panne mécanique, assistance dépannage et protection juridique. Par ailleurs, les franchises appliquées ne doivent également pas être négligées.

Valider la proposition du nouvel assureur

Une fois l’offre reçue, l’assuré n’a qu’à la signer pour la valider. L’avantage de la loi Hamon est qu’aujourd’hui, c’est au nouvel assureur de se charger des démarches de résiliation auprès de l’ancienne compagnie. Le souscripteur ne s’occupe quasiment de rien. Néanmoins, il se doit d’effectuer un suivi de la résiliation et de la souscription pour éviter de se retrouver avec deux contrats ou au contraire, de n’avoir aucune protection. Car il faut rappeler qu’il est formellement interdit par la loi de ne pas avoir d’assurance auto valide.

 
 

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers