Vous êtes ici : Conseils sur les voitures et l'assurance > Le guide de l'Assurance Auto > Combien coûte une assurance pour un conducteur senior de plus de 65 ans ?

Combien coûte une assurance pour un conducteur senior de plus de 65 ans ?

Combien coûte une assurance pour un conducteur senior de plus de 65 ans ?

Tous les profils de conducteurs ne sont pas sur le même pied d’égalité quand il s’agit d’assurance auto. Si les automobilistes chevronnés sans sinistre bénéficient de plus de prérogatives, ceux dits « à risques » sont pénalisés par des prix de contrat plus élevés. C’est le cas de seniors de plus de 65 ans qui doivent payer des surprimes sur leur assurance auto.

Pourquoi les assurances auto pour senior coûtent cher ?

Les compagnies d’assurance auto considèrent les seniors âgés de plus de 65 ans comme des conducteurs à risque. Conséquence : elles appliquent des cotisations plus élevées à leur égard. Parmi les éléments qui justifient cette pratique figure la dégradation de la santé des personnes âgées qui est souvent inévitable en dépit des avancées médicales. Avec l’âge, un senior perd progressivement ses capacités sensorielles, motrices et psychiques. Il devient très sensible à l’éblouissement, son champ de vision rétrécit sans parler de la diminution de la vue. Distinguer les couleurs ainsi que les contrastes devient aussi plus difficile. Lire les panneaux de signalisation n’est plus aussi aisé qu’avant et discerner les obstacles sur la route s’impose comme une véritable difficulté. Dans ce contexte, les seniors sont devenus des conducteurs susceptibles de provoquer des accidents. L’assureur répercute ce risque vers le coût de ses cotisations.

Quel est le prix d’une assurance auto senior ? Comment est-il établi ?

La surprime appliquée dans le cadre d’une assurance auto senior est loin d’être négligeable. Les compagnies augmentent le montant des cotisations jusqu’à 47% pour les conducteurs âgés de plus de 60 ans. Ainsi, si un automobiliste classique ne paie que 350 euros, un senior est redevable d’une somme de 515 euros par an.

Il faut savoir que pour fixer ses primes, un assureur prend en compte un très grand nombre de paramètres. Le profil du conducteur entre bien évidemment en compte. À part son âge, la compagnie analyse éventuellement la situation maritale et professionnelle, le lieu de résidence, le type de permis de conduire, etc. Le véhicule utilisé joue également sur le prix de l’assurance. Un modèle puissant, neuf et issu d’une grande marque est plus cher à assurer qu’une petite citadine d’occasion. La zone géographique d’utilisation de la voiture, le mode de stationnement ainsi que le kilométrage entrent en ligne de compte. Bien évidemment, l’assureur va également vérifier le bonus-malus de son assuré avant de fixer ses tarifs. L’ancienneté du permis reste aussi une donnée importante dans la tarification au même titre que la marge commerciale appliquée par chaque assureur.

Par quels moyens réduire le coût d’une assurance auto ?

Par chance, les seniors ne sont pas obligés de se contenter de ce que leur propose leur assureur et peuvent réduire par tous les moyens le coût de leur assurance auto.

Une astuce comme une autre consiste à choisir la bonne formule assurancielle. Trois choix principaux sont disponibles : l’assurance au tiers, l’assurance intermédiaire et l’assurance tous risques. L’assurance au tiers se révèle la plus économique, mais elle a pour inconvénient d’être peu couvrante étant donné qu’elle ne comprend qu’une garantie de responsabilité civile. Il est plus judicieux pour un senior de s’orienter vers l’assurance intermédiaire proposant une garantie de responsabilité civile et qui est personnalisable avec d’autres options essentielles protégeant contre le vol ou l’incendie par exemple. L’assurance tous risques pour sa part n’est pas franchement conseillée à moins d’avoir une voiture neuve de grande valeur. Un senior peut également choisir une assurance auto au kilomètre s’il utilise rarement sa voiture. De cette façon, il paie une cotisation à hauteur des kilomètres parcourus chaque année.

Autre chose : il est plus sage d’opter pour une voiture à faible valeur résiduelle au lieu de prendre un modèle de luxe afin de contenir le montant de la surprime. Les autos trop puissantes sont également à bannir.

Un senior a en même temps intérêt à souscrire aux bonnes garanties. Les plus inutiles comme la garantie trajet-domicile sont à supprimer, car elles font gonfler le prix des cotisations. En revanche, certaines options sont essentielles telle que la garantie dépannage 24/24h qui prend en charge les éventuels pépins rencontrés sur la route. Ce service doit idéalement être accompagné d’une prestation de remorquage. Il est également indispensable d’avoir une garantie personnelle du conducteur dont le rôle est d’indemniser les dommages corporels engendrés par un accident de la route. Si le senior a tendance à prendre régulièrement les transports en commun, il peut prétendre à une ristourne, car le fait de réduire l’usage du véhicule contribue à baisser les risques de sinistres.

En dernier lieu, il a intérêt à ne jamais négliger la comparaison des devis en utilisant les nombreux outils disponibles en ligne. Ces comparateurs permettent d’obtenir en quelques clics la formule la plus adaptée. Il suffit de renseigner le plus précisément possible le profil du conducteur, le type de véhicule et les garanties souhaitées pour bénéficier de plusieurs offres instantanément.

 
 

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers