Vous êtes ici : Conseils sur les voitures et l'assurance > Le guide de la Sécurité Auto > Téléphone au volant : quels risques ? Que dit la loi ?

Téléphone au volant : quels risques ? Que dit la loi ?

Téléphone au volant : quels risques ? Que dit la loi ?

L’utilisation d’un téléphone au volant constitue un risque pour la sécurité du conducteur et de ses passagers. Cette pratique est également sanctionnée par la loi. En effet, il suffit de quelques secondes d’inattention au volant pour que vous perdiez le contrôle de la situation.

Des lois contre le téléphone au volant

Le Code de la route prévoit dans son article R412-6 que la conduite ne doit être gênée en aucune façon par le nombre ou la position de ses passagers ni par les objets transportés. Tel est le cas du téléphone au volant. Un décret concernant l’usage du téléphone mobile datant de 2012 vient également renforcer cette interdiction en stipulant que l’usage manuel d’un téléphone lorsqu’on est au volant est interdit. Dans ce cas-ci, la sanction encourue est une contravention de quatrième classe. Cela correspond à une amende forfaitaire de 135 euros qui peut être assortie d’un retrait de points sur le permis de conduire.

Depuis lors, pour éviter les sanctions, les conducteurs ont trouvé une alternative à la manipulation du téléphone portable dans le kit mains libres. Cependant depuis 2015, il a été admis que l’utilisation de kit mains libres représentait autant de risques que la manipulation du téléphone. Avec une modification du décret de 2012, l’usage de kit mains libres a donc également été interdit.

Les risques du téléphone au volant

Le téléphone au volant présente les risques considérables, que vous ayez votre téléphone à la main ou que vous utilisiez un kit mains libres. En effet lorsque vous utilisez ces appareils, vous êtes forcement distrait de votre conduite. Vous êtes tellement absorbé par votre discussion que vous en oubliez de vérifier ce qu’il y a autour de vous pendant quelques instants. Lorsque votre attention est distraite, vous ne conduisez machinalement, sans considération des autres véhicules ni des piétons. Pendant un court instant, vous jonglerez avec deux tâches.

Cumuler deux tâches en même temps n’est certes pas impossible pour l’homme, mais c’est une situation vraiment stressante. Par conséquent, votre organisme sera également mis à rude épreuve et les risques ne feront qu’augmenter. Il a été prouvé scientifiquement que le temps de réaction d’un conducteur distrait était réduit de moitié. Il mettra donc plus de temps à s’arrêter face à un obstacle. À ce jour, le téléphone au volant est la 4e cause la plus fréquente d’accident mortel sur la route.

Téléphoner au volant, ce qui est autorisé

La modification apportée par le décret de 2015 est claire, l’interdiction ne s’applique que pour les « dispositifs susceptibles d’émettre du son à l’oreille » à l’exception des appareils auditifs. En d’autres termes, l’utilisation du haut-parleur reste autorisée. Il est également possible de connecter son téléphone à un appareil Bluetooth souvent déjà intégré au véhicule pour les modèles les plus récents. Si ce n’est pas le cas du vôtre, il existe des GPS qui proposent un système de haut-parleur.

L’usage du téléphone au volant est donc une conduite à risques passible d’une amende et d’un retrait de points. Cependant, nombreux sont les conducteurs qui affirment encore utiliser leur téléphone au volant que ce soit pour téléphoner ou envoyer des messages. C’est pourquoi le gouvernement veut sanctionner cette pratique d’une suspension de permis à partir de la fin de l’année 2020.

 
 

Comparateur Assurance Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers